vendredi, mars 07, 2014

Le Métronum

Une nouvelle salle de concert dans le quartier Borderouge à Toulouse a vu le jour. Hier en fin d'après-midi un soleil radieux commençait à descendre et tout ce qu'il fallait capter dans cette petite peinture était cette lumière jaune sur le mur du bâtiment qui fuit vers la gauche. J'aime les paysages, j'aime la peinture impressionniste, réaliste et figurative. Pas forcément besoin de faire de grands formats.
Ici le sujet est commun, mais il me plait car il montre une ville se construire, un paysage contemporain familier de tous, mais pour lequel on ne s'attarde pas forcément, pourtant si on prend le temps de regarder les choses, elles sont parfois resplendissantes vivantes fortes et naturelles. Elles respirent. Un no-man's land encore trop jeune pour être habité. Il y a deux ans je travaillais comme ouvrier dans le secteur et je passais tous les jours devant, il n'y avait que des terrains vagues. Une ville qui vit c'est à la fois dramatique, effrayant et beau. C'est fascinant.
Nicolas Borderies

Nicolas Borderies

Huile sur carton toilé, 19x27cm, 6 mars 2014.

Cette oeuvre est à vendre, si vous souhaitez l'acquérir, contactez moi par mail, ou en utilisant la rubrique contact.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire