lundi, novembre 02, 2015

Sur les Allées Forain François Verdier à Toulouse.

Vendredi dernier je suis parti en ville, à Toulouse, avec mon matériel. Cette fois-ci je me suis dirigé vers le Grand Rond, mais je me suis arrêté avant, sur les allées Forain François Verdier. Je me suis assis sur un banc, j'ai commencé à déplier mon chevalet et à me mettre au travail. 

Deux choses essentielles pour peindre un paysage : recréer l'atmosphère d'une part, et l'illusion de profondeur d'autre part. Je cherchais à pouvoir insérer le Monument aux Morts dans la peinture que j'allais réaliser, et de là où je me situais, je le voyais plutôt bien. Il allait être en dernier plan, plus ou moins au centre du tableau. Au premier plan les rangées de buissons sur la gauche, et de platanes sur la droite qui viennent vers moi. Toutes les lignes de fuites convergent toutes vers un point de fuite central et unique qui pourrait se situer à l'endroit du Monument aux Morts. Les platanes et les buissons créent sur le tableau une bonne perspective d'après moi, donc de la profondeur. De plus, les buissons à gauche et les platanes à droite créent ensemble une dissymétrie, ce qui est très important et utile car le point de fuite est central (pour éviter de faire quelque chose de trop symétrique). En suite il y a tout un travail de couleur et de valeur à effectuer. C'est l'automne et les couleurs sont belles.

Moi je calcule tout ça, et déjà une dame et ses petits enfants viennent me regarder travailler, puis d'autres qui promènent leurs chiens, ils restent un peu derrière le banc pour regarder puis ils continuent leur chemin. J'ai peint pendant une heure environ, entre cinq et six, jusqu'à la tombée de la nuit.

Cette peinture est disponible à la vente, contactez moi en cliquant ICI.


Sur les allées Forain François Verdier à Toulouse, huile sur papier toilé, 24 x 33 cm.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

You will also like